Ralentir

ralentir“ Il y a plus à faire de la vie que d’augmenter sa vitesse”
Gandhi

Le monde dans lequel la plupart d’entre-nous vivons est mouvementé, rapide, fracturé, pressé.

Nous pensons que la vie doit être vécue à la vitesse d’un casse-cou. Nous risquons nos vies en voiture et nous dépassons la vitesse limite, nous pressant d’un endroit à un autre. Nous faisons une chose après l’autre, en multitâches, alternant entre les tâches en un clin d’œil.

Tout cela au nom de la productivité, d’avoir plus, de paraître occupé, pour nous et pour les autres. Mais la vie n’est pas besoin de prendre ce chemin, je dirais même que c’est contre-productif.

Notre but est de créer, de produire de choses incroyables, d’aller vers la qualité plutôt que la quantité, alors que de se précipiter n’est pas la meilleure façon de travailler. Ralentir et se concentrer est toujours plus efficace.

La précipitation produit des erreurs. C’est perturbant de passer d’une chose à l’autre, notre attention n’étant pas portée assez longuement sur une seule chose pour lui donner une chance ou créer une chose de valeur. L’urgence crée trop de bruit pour permettre de trouver le calme dont l’esprit a besoin pour une vraie créativité et une réflexion profonde. Donc oui, passer rapidement d’une chose à l’autre va permettre d’en faire plus. Mais ce ne sont pas les bonnes choses qui seront faites.

Les bénéfices à ralentir

Il y a beaucoup de raisons de ralentir, mais je vais en lister simplement quelques unes pour vous donner une idée de ce qui est important :

  1. Une meilleure concentration. Lorsque vous ralentissez, vous pouvez mieux vous concentrer. C’est dur de se concentrer si vous bougez trop vite.
  2. Une concentration plus profonde. La précipitation produit de la superficialité car vous n’avez jamais le temps de gratter la surface. Ralentissez et plongez dans les eaux profondes.
  3. Une meilleure appréciation. Vous pouvez réellement apprécier ce que vous avez, ce que vous faites, avec qui vous êtes, lorsque vous prenez le temps de ralentir et de vraiment prêter attention.
  4. La jouissance. Quand vous appréciez les choses, vous les aimez encore plus. Ralentir va vous permettre d’apprécier pleinement la vie.
  5. Moins de stress. La précipitation produit de l’anxiété et un haut niveau de stress. Ralentir c’est plus de calme, relaxant et paisible.

Un changement de mentalité

calme du matinL’étape la plus importante est la prise de conscience que la vie est meilleure lorsque vous ralentissez, un rythme plus détendu, au lieu de se presser et de se précipiter et d’essayer d’en faire trop chaque jour. A la place, prenez le meilleur de chaque moment.

Un livre est-il meilleur si vous le lisez rapidement ou si vous prenez votre temps en vous perdant dedans ?

Une chanson est-elle meilleure si vous la parcourez ou si prenez le temps de vraiment l’écouter ?

La nourriture est-elle meilleure si vous la fourrez dans votre bouche ou si vous savourez chaque bouchée en appréciant vraiment le goût ?

Votre travail est-il meilleur si vous essayez de faire 10 choses à la fois ou si vous vous plongez vraiment dans une tâche importante ?

Le temps passé avec vos amis ou votre amoureux est-il meilleur si vous avez une entrevus interrompue par des mails ou des sms ou si vous vous relaxez en vous concentrant vraiment sur cette personne ?

La vie tout entière est meilleure si vous ralentissez, et prenez le temps de la savourer, d’apprécier chaque moment. C’est simplement la raison pour laquelle il faut ralentir. Ainsi, vous allez devoir changer votre état d’esprit (si vous avez été coincé dans une mentalité d’urgence jusqu’à maintenant). Pour ce faire, admettez simplement que la vie est meilleure lorsqu’on la savoure, que le travail est meilleur lorsque l’on se concentre. Prenez alors l’engagement de faire l’essai et de suivre les étapes ci-dessous.

Mais je ne peux pas changer !

Il y en a parmi vous qui vont admettre qu’il est agréable de ralentir mais que vous ne pouvez simplement pas le faire… votre travail ne le vous permet pas, ou que vous allez perdre des revenus si vous ne faites pas autant de projets, ou que de vivre en ville rend trop difficile le fait de ralentir. C’est un bel idéal si vous vivez dans une île tropicale ou loin dans la campagne ou si vous avez un travail qui vous permet de gérer votre emploi du temps… mais ce n’est pas réaliste pour votre vie.

Je dis que c’est des conneries.

Prenez la responsabilité de votre vie. Si votre travail vous force à vous précipitez, prenez-en le contrôle. Faites des changements dans ce que vous faites, dans votre façon de travailler. Travaillez avec votre chef pour faire des changements si nécessaire. Et éventuellement, si cela est vraiment nécessaire, changez de travail. Vous êtes responsable de votre vie. Si vous vivez dans une ville où tout le monde se presse, prenez conscience que vous n’avez pas besoin d’être comme tout le monde. Vous pouvez être différent. Vous pouvez marcher au lieu de conduire dans les embouteillages. Vous pouvez passer moins de temps sur votre smartphone, et être déconnecté plus souvent. Ce n’est pas votre environnement qui contrôle votre vie, c’est vous.

Je vais vous dire comment prendre la responsabilité de vote vie, mais une fois que vous aurez pris la décision, le comment sera évident au fil du temps.

Les astuces pour une vie paisible au ralenti

distractionJe ne peux pas vous donner un guide pas à pas sur la façon de ralentir, mais voici les choses à considérer et peut-être à adopter, si elles fonctionnent pour votre vie. Certaines choses peuvent vous demander de faire des changements majeurs mais vous pouvez le faire au fil du temps.

  1. Faites en moins. Faites des coupes dans vos projets, dans votre liste de tâches, dans tout ce que vous essayez de faire chaque jour. Concentrez-vous sur la qualité plutôt que la quantité. Prenez 2-3 choses importantes, ou même une seule, et travaillez en premier dessus. Mettez de côté les tâches quotidiennes pour plus tard dans la journée et donnez-vous du temps pour vous concentrer
  2. Ayez moins de réunions. Les réunions sont souvent une grosse perte de temps. Elles dévorent vos journées, vous forçant à réduire les choses vraiment importantes que vous devez faire dans de petit laps de temps, et vous forcent à vous précipiter. Essayez de réserver du temps à des moments sans interruptions, pour ne pas avoir à courir d’une réunion à l’autre.
  3. Pratiquez la déconnexion. Ayez du temps où vous coupez vos portables et vos notifications de mail et tout le reste. Du temps sans coup de téléphone, où vous créez seulement, où vous passez simplement du temps avec quelqu’un, où vous lisez un livre, où vous vous baladez, où vous mangez en plein conscience. Vous pouvez même vous déconnecter (mon Dieu !) pendant une journée entière, sans que cela ne vous blesse. Je vous le promets.
  4. Donnez-vous du temps pour être prêt et être là. Si vous êtes constamment en train de vous précipiter à des rendez-vous ou aux endroits ou vous devez vous rendre, c’est parce que vous ne prévoyez pas assez de temps dans votre agenda pour vous préparer et pour le transport. Remplissez votre agenda en allouant du temps pour ces choses. Si vous pensez que cela va vous prendre 10 minutes pour vous préparer et d’être prêt pour le travail ou pour un rendez-vous, prévoyez peut-être 30-40 minutes pour ne pas avoir à vous raser ou à vous maquiller dans votre voiture. Si vous pensez qu’il vous faudra 10 minutes pour y être, prenez peut-être 2-3 fois ce temps de façon à y aller à un rythme tranquille et peut-être même être en avance.
  5. Entrainez-vous à vous asseoir et à ne rien faire. Une chose que j’ai noté c’est que lorsque les gens doivent attendre, ils sont impatients et se sentent mal à l’aise. Ils ont besoin de leur téléphone portable ou au moins d’un magazine, car rester à attendre est soit une perte de temps ou quelque chose dont ils n’ont pas l’habitude sans se sentir gêné. A la place, essayez de vous asseoir, regardez autour, plongez dans votre environnement. Essayez de vous tenir là, regardez et écoutez les gens autour de vous. Cela demande de l’entrainement, mais bientôt vous le ferez avec le sourire.
  6. Réalisez que si ce n’est pas fait, ce n’est pas grave. Il y a toujours un demain. Et oui, je sais que c’est une attitude frustrante pour certains d’entre vous qui n’aiment pas la fainéantise, la procrastination ou de vivre sans objectifs fermes, mais c’est aussi la réalité. Le monde ne va pas s’arrêter de tourner si vous ne faites pas ce que vous avez à faire aujourd’hui. Votre chef sera surement furieux, mais la société ne va pas s’effondrera et la vie va inévitablement continuer. Et les choses qui doivent être faites le seront
  7. Commencez à éliminer ce qui n’est pas nécessaire. Lorsque vous faites les choses importantes avec concentration et sans précipitation, il y a des choses qui vont être mises de côté, qui ne seront pas faites. Et vous devez vous poser la question : ces choses sont-elles vraiment nécessaires ? Que va-t-il se passer si j’arrête de les faire ? Comment puis-je les éliminer, les sous-traiter ou les automatiser ?
  8. Entrainez-vous à l’attention. Apprenez simplement à vivre dans le présent, plutôt que de toujours penser au futur ou au passé. Quand vous mangez, appréciez pleinement la nourriture. Quand vous êtes avec quelqu’un, soyez là pleinement. Lorsque vous marchez appréciez les environs, peu importe ou vous êtes.
  9. Eliminez progressivement vos engagements. Vous êtes trop engagés, c’est la raison pour laquelle vous vous précipitez d’un endroit à un autre. Je ne vous parle pas seulement de votre travail, des projets, des réunions et du reste. Les parents ont des tonnes de choses à faire avec et pour leurs enfants, et nous sur-engageons aussi nos enfants. Beaucoup d’entre nous ont une vie sociale occupée, ou des engagements civiques, ou nous entrainons une équipe de sport. Nous avons des classes, des groupes et des loisirs. Mais en essayant d’en caser autant dans nos vies, nous détériorons la qualité de nos vies. Le fait de ralentir élimine les engagements, prenez en 4 ou 5 essentiels, et prenez conscience que le reste, aussi sympa ou important soit-il, ne peut simplement pas être fait maintenant. Informez poliment les autres, au fil du temps, que vous n’avez plus de temps pour ces engagements.

Essayez tout cela. La vie est meilleure sans précipitations. Et compte tenu de la nature éphémère de la vie, pourquoi perdre seulement un instant à se précipiter à travers elle.

Librement traduit et adapté du livre Focus de Léo Babauta.
Lisez le chapitre précédent : Créer un environnement épuré

crédit photos  : jmvdmaren sleepyneko krabiman

(Visited 110 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *