Limiter le flux

riviereLe flux des actualités, de l’information et des messages que nous recevons actuellement est assez important pour tous nous noyer.

Plus une personne est connectée à Internet, plus les distractions qu’elle reçoit en plein visage est important. Il y a seulement une vingtaine d’année, les distractions, pour la plupart des gens, se concentraient essentiellement sur le téléphone, le fax, les mémos internes et les notes manuscrites déposées sur le bureau, le solitaire (souvenez-vous !) et les gens présent dans le bureau.

De nos jours, une personne qui travaille en étant connectée doit affronter beaucoup plus que ca :

  • Les emails (certainement le plus gros problème pour la majorité des gens),
  • les messageries instantanées,
  • twitter,
  • facebook,
  • les forums en ligne,
  • les blogs,
  • les autres réseaux sociaux,
  • les nouveaux sites,
  • les téléphones fixes et mobiles,
  • les SMS,
  • skype,
  • les Podcasts,
  • les alertes Google,
  • les alertes des téléphones mobiles,
  • les applications mobiles,
  • les vidéos,
  • la musique en ligne,
  • le shopping en ligne,
  • les radios internet,
  • les jeux en ligne,
  • la TV sur internet,
  • les ebooks,
  • et plus encore …

Pourquoi et comment limiter le flux

stress

Avec autant de distractions, il est impossible de vraiment se concentrer sur ce qui est important. Nous essayons de boire le flux, mais il est trop volumineux et interminable pour que nous puissions le consommer de cette façon.

Certaines personnes pensent que c’est simplement une partie de leur travail, de leurs vies, et qu’il n’y a aucun mal à être connecté. C’est une façon de faire des affaires, disent-ils.

Cependant, ce n’est pas le meilleur moyen pour faire des affaires et nous traitons ici de la façon de trouver une meilleure voie. Une voie saine. Je ne suis qu’un exemple parmi d’autres de personnes qui ont fait des affaires en ligne, ont essayé de rester connecté, mais qui ont limité le flux et qui ont pris des décisions conscientes sur comment être connecté et quelle quantité d’informations consommer.

Nous le faisons consciemment, avec intention. Les réseaux sociaux, les blogs, les nouveaux sites que l’on lit, les différentes façons de communiquer et de consommer de l’information… tout ceci s’accumule lorsque vous passez du temps connecté. Vous les accumulez sans même y penser, mais vous finissez par être consommés par ce que vous consommez.

Je suggère d’en être plus conscient et de choisir prudemment ce que vous consommez et combien vous communiquez. Limitez le flux aux informations et aux communications essentielles et vous libérerez des heures de travail pour créer et faire des choses extraordinaires.

Je vous recommande également de démarrer de zéro. Supposez que rien n’est sacré, videz votre assiette et ne remettez dedans que ce dont vous avez vraiment besoin ou que vous aimez. Laissez le reste s’en aller.

Accepter une chose importante

Il est important de vous rendre compte d’une chose : vous ne pouvez pas tout lire et tout consommer. Vous ne pouvez pas tout faire, répondre à tout.

Non seulement essayer de le faire va vous prendre l’ensemble des heures que vous passez éveillés mais en plus vous allez échouer. Il y a beaucoup trop à lire, trop de personnes avec qui se connecter et à qui il faut répondre, trop de projets possibles et de tâches à compléter.

C’est impossible. Une fois que vous avez admis cela, le prochain argument logique est que vous ne pouvez pas tout faire, lire et répondre à tout le monde, vous devez choisir ce que vous allez faire, ce que vous allez lire et à qui vous allez répondre, et laissez le reste s’en aller.

Laissez le reste s’en aller. C’est incroyablement important. Vous devez l’accepter et être en accord avec.

La désintoxication de l’information

libertéSi vous regardez l’information et la communication comme une forme douce (ou parfois pas si douce) d’addiction, il peut être sain de vous forcer à faire une pause avec celles-ci.

Entamez une mini-désintoxication. Démarrez avec quelque chose qui n’est pas trop effrayant : peut être pour une journée ou une demi-journée. Faites le une fois par semaine. Plus tard, lorsque vous serez habitués, passez à 2-3 jours de désintox et essayez même de pousser vos limites jusqu’à une semaine.

Voici comment se désintoxiquer :

  • Ne relevez pas vos emails ou toutes autres boites de messages en ligne.
  • Ne vous connectez pas à Twitter, Facebook ou tout autre réseau social ni aux forums.
  • Ne lisez pas l’actualité, les blogs ni vos flux rss.
  • N’allez pas voir si vos sites favoris ont été mis à jour.
  • Ne regardez pas la TV.
  • N’utilisez aucune messagerie instantanée d’aucune sorte.
  • Utilisez votre téléphone pour un minimum de temps, seulement pour les appels importants.
  • Envoyez un email si vous n’avez pas le choix mais ne consultez pas votre boite mail en le faisant.
  • N’utilisez internet que pour des recherches nécessaires. Soyez intransigeant avec cette règle.
  • Passez votre temps à créer et travailler sur des projets importants, aller dehors, communiquer avec des gens en personne, faites de l’exercice.
  • Lisez : livres, articles ou essais que vous vouliez lire depuis longtemps mais pour lesquels vous n’aviez pas de temps.

Vous pouvez personnaliser cette liste de chose à faire et à ne pas faire, je pense que vous avez saisi l’idée générale.

Faites-le une fois par semaine et augmentez graduellement le temps que vous passez à vous désintoxiquer.

Réduire le flux

Si vous avez fait une désintox, vous connaissez maintenant la valeur d’être déconnecté et vous savez que vous pouvez vivre sans continuellement consulter le flux d’informations et de messages toute la journée, chaque jour. Vous avez vidé votre assiette. Maintenant, il est temps de voir ce que vous allez y rajouter.

Analysez : quelle est la meilleure façon de communiquer ? Email ? Skype ? Twitter ? Téléphone portable ? Messagerie Instantanée ?

Quels sont les informations essentielles que vous consommez? Quels blogs ? Quels fils d’actualités ? Quelles autres lectures, vidéos ou podacst ? Que pouvez-vous supprimer ? Pouvez-vous supprimer la moitié de ce que vous lisez ? Plus ?

Essayez d’éliminer au moins une chose par jour : un blog que vous lisez, une newsletter que vous recevez, un canal de communication dont vous n’avez plus besoin, un nouveau site que vous consultez souvent. Supprimez-les de vos emails et de vos lecteurs de flux rss. Réduisez lentement le flux et laissez juste l’essentiel.

Utiliser le flux sagement

chronoD’une manière primordiale, réduisez le temps que vous passez sur l’essentiel. Si l’email est essentiel, avez-vous besoin d’être notifiés de chacun des nouveaux messages à la seconde près ? Avez-vous besoin d’être devant votre boite mail toute la journée ?

Limitez le temps que vous passez à lire et communiquer, une petite limite par canal. Ne relevez vos mails que deux fois par jour, durant 30 minutes, par exemple. Ne lisez qu’une petite quantité de blogs auxquels vous êtes abonnés pendant seulement 30 minutes. Ne regardez la télévision que pendant une heure.

Ecrivez ces limites et ajoutez-les pour obtenir le total du temps que vous prévoyez à lire, consommer et communiquer. Est-ce un total idéal, étant donné le temps disponible que vous avez chaque jour ? Plus petite sont les limites et meilleur c’est.

Librement traduit et adapté du livre Focus de Léo Babauta.
Lisez le chapitre précédent : Les rituels de la concentration.
Lisez le chapitre suivant : Vous n’avez pas besoin de répondre

crédit photos  : sidibousaid60 wwarby

(Visited 86 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *