Les éléments essentiels à inclure dans votre proposition commerciale

proposition commercialeMême s’il n’y a pas de règles clairement établies, la rédaction d’une bonne proposition commerciale doit contenir un certain nombre d’informations essentielles. Je vous suggère ici un exemple de structure pour vos propositions commerciales.

La description de votre société

C’est un peu l’introduction de la proposition. Dans cette entrée en matière vous décrivez qui vous êtes, l’histoire de la société, la vision de votre métier, les quelques chiffres clés comme le chiffre d’affaires, le nombre d’employés ou encore vos différentes localisations. Pour des petites structure ou des indépendants les informations seront sans doute plus succinctes. Vous pouvez simplement vous présenter et détailler votre expérience.

C’est le bon endroit pour décrire l’ensemble de vos activités et pas seulement celles concernées par la proposition que vous êtes en train de rédiger. Ne sait-on jamais, vous attirerez peut-être l’attention de votre client pour une nouvelle consultation.

Vous pouvez également ajouter dans ce paragraphe vos références clients, c’est-à-dire le nom de vos clients et les travaux que vous avez réalisés pour eux.

Le besoin de votre client

Dans ce paragraphe, vous allez reformuler le besoin de votre client tel que vous l’avez compris. Attention, l’exercice peut être périlleux mais payant. Si vous vous contentez de simplement recopier le besoin tel que le client vous l’a décrit, vous ne ferez pas forcément passer le message que vous avez bien compris ce besoin. Reformulez-le avec vos mots et démontrez que vous avez su l’analyser et le comprendre.

Vous pouvez aussi aller plus loin en proposant un peu plus à votre client. Mais allez-y avec modération. Si votre client vous demande un nouveau design pour son logo, inutile de lui dire que vous allez refaire l’ensemble de la charte graphique de son site web puisque vous pensez qu’elle n’est pas de bonne qualité (par contre préciser bien dans le premier chapitre que vous êtes capable de réaliser ce genre de travail).

Vos services

Décrivez clairement tout ce que vous allez réaliser dans le cadre de ce projet. Afin d’éviter au maximum les ambiguïtés et les incompréhensions, détaillez soigneusement l’ensemble de vos tâches. Le client doit bien comprendre ce qu’englobe votre offre. Si l’on reprend l’exemple du logo, écrivez le nombre de logos que vous allez lui soumettre pour une première sélection. Précisez le nombre d’aller-retours autorisés entre vous et lui pour effectuer les dernières touches de finition une fois un logo sélectionné.

Par exemple « La présente offre inclus la livraison de cinq logos différents. Le client X a cinq jours ouvrés pour sélectionner un logo. A l’issu de cette sélection, quatre aller-retours pour modification sont acceptés sur une période de 4 jours ouvrés ». Bien sûr, ce n’est qu’un exemple, mais plus vous serez précis et moins vous aurez de soucis une fois le contrat signé entre vous et votre client.

Votre planning et vos livrables

Décrivez ici les règles qui vont déclencher le T0 de votre projet. Le T0 peut, par exemple, être la signature du contrat ou une autre date à définir si pour démarrer vous attendez un livrable de la part de votre client.

Si votre projet est plus conséquent, vous aurez sans doute un certain nombre de livraisons intermédiaires. Détaillez bien les points d’entrées et les livrables pour chaque étape.

Vos tarifs et les conditions de facturations

Placez ici le tableau des tarifs pour l’ensemble des travaux réalisés dans le cadre de cette proposition. Ecrivez clairement les tarifs HT, le montant de la TVA et les tarifs TTC.

Décrivez également les conditions de  facturation. Par exemple « facturation: 40% à la commande et 60% à la livraison. Les factures sont payables à 30 jours fin de mois ».

Les conditions générales de vente

Trop souvent les conditions générales de vente ne sont pas mentionnées dans une proposition. Il n’est pas obligatoire de les faire apparaitre. C’est bien dommage car c’est ici que la limite de vos responsabilités est fixée. Le mieux, si vous n’avez pas encore de conditions générales de vente, est de vous rapprocher d’un juriste pour qu’il vous les rédige.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous adjoindre les services d’un juriste, essayez tout de même de vous renseigner sur les éléments importants à inclure dans le cadre de votre profession. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter cet article sur le site du ministère de l’économie.

Vous êtes désormais prêt pour la rédaction de votre proposition commerciale. Pour vous aider dans votre démarche, vous pouvez utiliser PropCom notre outil de création et de gestion de proposition commerciale.

crédits photos : nicoleabalde

(Visited 136 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *